Flash Player pas à jour

      
Création et Fabrication en Bois       
Atelier Artisanal dans les Pyrénées
                                                                 

 Petit Musée des Anciens Outils
 

Le Bûcheron et le Scieur de long

         

          Le bois est un matériau noble que l'homme a appris à travailler depuis des siècles. Même le bûcheron qui manie la hache respecte la forêt. Il sait à la fois couper les arbres sans faire de dégâts mais aussi protéger les jeunes pousses et entretenir les sous-bois pour les générations suivantes. La saison d'abattage s'étendait de la fin octobre à la mi-mars, période durant laquelle la sève est redescendue.

          Chaque bûcheron disposait d'une COGNÉE (grosse hache à biseau étroit), d'une SCIE à BÛCHE, d'une SERPE pour ébrancher et d'un PASSE-PARTOUT (grande scie maniée par deux hommes). Le débardage et le transport du bois se faisaient par la force animale ; le flottage sur les rivières était pratiqué aussi dans certaines régions pour l'acheminement du bois.

          De nos jours, le métier de bûcheron a nettement évolué avec l'apparition de la tronçonneuse offrant une capacité de production supérieure. Mais on peut se demander si l'avantage d'utiliser les engins forestiers qui saccagent tout sur leur passage est vraiment un progrès.

          Comme les bûcherons, les scieurs de long avaient souvent des exploitations agricoles. Durant la bonne saison ils s'occupaient de la ferme et à la saison morte, quand le travail se faisait rare, ils partaient travailler à la forêt. Ils effectuaient leur travail à la demande du client. Ils se déplaçaient parfois sur les chantiers de construction pour scier les pièces de charpente.

          Son outil principal était une grande scie à cadre (la NIARGUE) maniée à deux qui permettait de débiter des poutres, des chevrons, des plateaux et des planches dans des troncs d'arbres. Ces derniers étaient hissés sur la CHÈVRE et maintenus par une chaîne. Le CHEVRIER montait sur le tronc et tirait la scie vers le haut et le RENARDIER sciait en redescendant.

          Le métier a disparu au lendemain de la Seconde Guerre Mondiale avec l'industrialisation et l'apparition du camion permettant de transporter les billes à la scierie.


 




   










Compteur de visites